Quelles sont les aides cumulables avec Ma Prime Rénov’ ?

Vous avez des projets de rénovation énergétique dans votre logement ? Dans le cadre de la transition énergétique et de la lutte contre les passoires thermiques, l’Etat français a déployé différentes aides financières pour ces travaux. Si Ma Prime Rénov’ est la principale et la plus connue, d’autres dispositifs existent. Quelles sont les aides cumulables avec Ma Prime Rénov’ ? Nous faisons le point sur les différentes solutions de financement et les possibilités de cumul en 2022.

 

Pourquoi réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

 

Si votre facture énergétique est anormalement élevée et votre confort thermique médiocre, c’est qu’il est temps de rénover. Pour cela, il faut déterminer les points de faiblesse de l’habitation et entreprendre des travaux selon les priorités.

Les travaux d’isolation thermique et phonique sont les plus courants, menés pour lutter contre les déperditions de chaleur et les ponts thermiques. La toiture est généralement le point faible majeur, avec 30% des déperditions globales. Les murs extérieurs représentent 25% des pertes, les ouvrants 15% et les planchers bas 10%. Les 20% restants sont dus aux fuites et à l’air renouvelé par la ventilation (VMC). Avec des travaux d’isolation thermique intérieure (ITI) ou extérieure (ITE), vous pouvez réaliser des économies d’énergie significatives. 

 

 

Pour la couverture de toit, vous avez le choix entre l’isolation des combles (isolation intérieure) et l’isolation de toiture extérieure (technique du sarking, du caisson chevronné ou Integra Reno). 

Pour les murs de façade, les procédés sont similaires : isolation des murs par l’intérieur ou travaux d’ITE en ajoutant une couche isolante à l’extérieur.


 

Sur les planchers bas, on pose des matériaux isolants sous le revêtement de sol afin d’isoler du froid et de l’humidité qui remontent du sol.

Le remplacement des menuiseries sur les ouvrants est une rénovation courante. Cela permet de garantir la rupture de pont thermique et de réduire les pertes de chaleur ainsi que les nuisances sonores.


 

Dans une maison ou un appartement, l’autre point noir est le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Lorsqu’ils sont anciens, ces appareils sont particulièrement énergivores et polluants. C’est le cas notamment de la chaudière au fioul. On évite désormais les énergies fossiles pour se tourner vers les énergies renouvelables : aérothermie, solaire, hydrothermie, géothermie.

Enfin, le système de ventilation mécanique contrôlé (VMC) simple-flux se remplace de plus en plus par une VMC double-flux. Cela permet de bénéficier de l’apport calorique extérieur en plus du renouvellement d’air.

 

Tous ces travaux de rénovation énergétique ont un coût conséquent et de nombreux ménages n’ont pas les moyens financiers de les mettre en œuvre. C’est pourquoi l’Etat a déployé des dispositifs d’aide financière afin de réduire le coût d’investissement et d’inciter à la réalisation de travaux. Ma Prime Rénov’, la Prime Énergie des CEE, l’éco-prêt à taux zéro et la réduction de la TVA sont les principaux, avec des possibilités de cumul pour réduire encore davantage le montant des travaux.

 

Ma Prime Rénov’ en 2022

 

Cette aide de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) a remplacé le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) en 2020. A l’origine, elle était octroyée sous condition de ressources. En 2021, elle est devenue accessible à tous, avec différents plafonds selon les revenus et la zone géographique (Province / Île-de-France), variables en fonction de la nature des travaux.

Depuis le 1er janvier 2022, Ma Prime Rénov est désormais réservée à la rénovation énergétique des logements de 15 ans et plus (contre 2 auparavant), en résidence principale, sauf dans le cas d’un remplacement de chaudière au fioul par un autre système. L’attribution n’a pas changé puisqu’elle est toujours dédiée aux propriétaires occupants ou bailleurs. Les barèmes d’attribution n’ont pas évolué non plus, hormis pour l’installation d’une cheminée fermée ou d’un insert à bois (révision à la hausse). Enfin, les travaux doivent obligatoirement être réalisés par une artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Vous pouvez constituer un dossier de demande d’aide Ma Prime Rénov’ pour faire des travaux d’isolation, de remplacement de l’appareil de chauffage et/ou d’eau chaude, de changement de menuiseries ou de la VMC. Le coût des travaux peut néanmoins rester très élevé. Heureusement, l’aide est cumulable avec d’autres.


 

Cumuler Ma Prime Rénov’ avec l’éco prêt à taux zéro

 

L’éco-PTZ est un prêt sans frais de dossier ni intérêts à verser. Il permet de financer le reste à charge des travaux d’amélioration énergétique et se combine avec Ma Prime Rénov. Alors qu’il devait y mettre fin au 31 décembre 2021, l’Etat a décidé de le prolonger jusqu’au 31 décembre 2023. Il a de plus été révisé pour être plus avantageux pour les demandeurs. En effet, le plafond maximal est relevé de 30 000 à 50 000€ (sous conditions) et le remboursement peut s’étaler désormais sur 20 ans (contre 15 auparavant).

La condition d’obtention principale est de faire effectuer les travaux par une entreprise RGE, comme pour Ma Prime Rénov, uniquement sur une résidence principale.

Jusqu’en 2021, vous deviez monter les dossiers de demande séparément mais, depuis 2022, la démarche est simplifiée. En passant par le nouveau portail France Rénov’, vous pouvez faire les demandes conjointement. De plus, ces deux dispositifs se cumulent également avec la Prime Énergie et la réduction du taux de TVA. 

 

Cumuler Ma Prime Rénov’ avec la Prime Énergie

 

La Prime énergie est un peu différente des autres dispositifs. En effet, elle n’est pas versée par l’Etat mais par les fournisseurs d’énergie, dans le cadre des Certificats d’Economie d’Energie (CEE). Afin de réduire leur empreinte carbone, ce dispositif déjà daté de 2006 impose aux fournisseurs d’énergie d’inciter leurs clients à faire des économies d’énergie et de fournir des résultats sur ces objectifs. Ils recevront des CEE en échange de la distribution d’aides financières aux particuliers pour mener des travaux de rénovation énergétique. Vous pouvez donc la demander à différentes entreprises : Effy, Total Energie, EDF…

 

La prime énergie se décline en deux formules. La première est le Coup de pouce, dédié aux ménages modestes et très modestes : 

  • Coup de pouce « Chauffage et/ou isolation », 
  • Coup de pouce « Rénovation globale d’une maison individuelle », 
  • Coup de pouce « Rénovation globale d’un bâtiment résidentiel collectif »

La seconde est une aide plus standard, avec un montant moins élevé.

 

Comme pour Ma Prime Rénov’, cette aide est accessible sous différentes conditions :

  • le type de travaux (isolation, installation d’une pompe à chaleur, rénovation globale…)
  • la superficie du logement
  • la zone géographique 
  • les revenus du foyer
  • le type de système de chauffage existant (plus il est énergivore et polluant, plus vous pouvez être financé pour vous tourner vers les énergies renouvelables : PAC, chaudière biomasse…).

Néanmoins, le montant de la prime a été revu à la baisse en 2022. Notez qu’ici également, les travaux doivent être effectués par un artisan RGE.

 

Bon à savoir : la Prime d’énergie est également accessible pour rénover une résidence secondaire.

 

Cumuler Ma Prime Rénov’ avec la réduction du taux de TVA

 

Comme sur la plupart des produits, la TVA est habituellement appliquée avec un taux de 20%. Pour vos travaux de rénovation énergétique, fourniture et pose, incluant les travaux annexes nécessaires (électricité, plomberie…), le taux de TVA est réduit à 5,5%, ou à 10% selon leur nature, et se cumule avec Ma Prime Renov’. Cela a donc un impact direct sur le montant global de la facture des travaux. Le logement doit avoir été construit depuis au moins 2 ans.

 

Bon à savoir : cette aide peut s’appliquer également sur la rénovation d’une résidence secondaire.

 

Cumuler Ma Prime Rénov’ avec des aides locales

 

Certains départements et régions proposent aussi des aides locales afin de vous aider à rénover votre logement et à réduire vos dépenses énergétiques. Vous pouvez vous renseigner en mairie pour en prendre connaissance, savoir si elles se cumulent avec Ma Prime Rénov’ et monter votre dossier de demande.

 

Les aides non cumulables avec Ma Prime Rénov’

 

Ma Prime Rénov’ ne peut se cumuler avec l’autre aide de l’ANAH : Ma Prime Rénov’ Sérénité. Depuis le 1er janvier 2022, cette aide remplace l’ancien dispositif Habiter Mieux Sérénité. Elle est destinée uniquement aux ménages modestes et très modestes, pour des travaux d’amélioration énergétique d’au moins 35%. Elle plafonne à 30 000€ et à 50% du montant total des travaux.

 

Bon à savoir : si elle n’est pas cumulable avec Ma Prime Rénov’, elle pourra néanmoins se cumuler avec la Prime Énergie des CEE à partir du 1er juillet 2022.

 

Trouver la bonne entreprise pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique

 

Entreprise TCE (tous corps d’État), LCI sera votre interlocuteur privilégié pour tous vos travaux de rénovation énergétique. Nous pouvons mener à bien tous vos projets : travaux d’isolation extérieure ou intérieure, remplacement de menuiseries, installation de chauffage, appareil de production d’eau chaude sanitaire, ventilation…

Nous pourrons également vous accompagner dans toutes vos démarches de demande d’aides en vous aiguillant sur les meilleures solutions adaptées à votre situation et à vos travaux.



Que votre logement soit considéré comme une passoire thermique ou que vous souhaitiez simplement réaliser des économies d’énergie et réduire votre impact environnemental, tous ces dispositifs vous aident. Ils constituent un sérieux coup de pouce pour se lancer en réduisant l’investissement toujours conséquent de ces travaux.

Partagez ce conseil
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Autres conseils en rénovations

En quoi consiste le label bâtiment biosourcé ?
L’extraction, la transformation, l’utilisation et la fin de vie des matériaux de construction ont un impact important sur l’environnement. Il faut ainsi changer les habitudes afin de répondre aux enjeux écologiques de notre siècle. C’est dans cette optique que le label Bâtiment biosourcé.
En quoi consiste la certification Qualibat ?
Le label Qualibat est très courant et visible au quotidien. Il est fréquemment apposé sur la devanture des établissements, les plaquettes d’informations ou bien encore les véhicules des plus de 70 000 artisans et sociétés du secteur du bâtiment qui l’ont obtenu.

Nos rénovations

PROJET SARAH
Modernisation d’un T3 dans une copropriété de charme
PROJET WILLIAM
Rénovation complète d’un pavillon