En quoi consiste le label HQE (haute qualité environnementale) ?

Le label HQE fait partie des normes de construction présentes en France qui attestent d’une démarche écologique. Elle côtoie les labels HPE (Haute Performance Énergétique), qui concernent les économies d’énergie, Bâtiment biosourcé, ou bien encore BBCA qui se rapporte à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ils peuvent d’ailleurs tout à fait s’additionner pour un même bâtiment. L’avantage de recourir à cette certification réside dans le fait qu’elle est bien établie et donc reconnue par l’ensemble des acteurs du secteur, mais aussi par le grand public. Elle s’avère ainsi une valeur sûre pour tout investisseur ou maître d’œuvre.

 

Qu’est-ce que le label HQE ?

 

À l’origine, le terme HQE (Haute Qualité Environnementale) consiste en réalité plus en une démarche qu’en un label à proprement parler. Cette approche se compose d’un cadre de référence qui évolue au fur et à mesure du temps. 

 

Un bâtiment HQE limite le plus possible son impact environnemental. Il doit être confortable à l’intérieur tout en maîtrisant son influence sur le milieu extérieur.

 

Dans les faits, il existe différents labels HQE en fonction des domaines de construction comme les bâtiments, les aménagements et les infrastructures. En ce qui concerne les bâtiments, nous trouvons par exemple des référentiels précis pour les :

  • maisons individuelles ;
  • habitats collectifs et individuels groupés ;
  • bâtiments non résidentiels neufs ou en rénovation ;
  • bâtiments non résidentiels en exploitation ;
  • équipements sportifs neufs ou en rénovation ;
  • tous bâtiments hors de France.

 

Ils peuvent être associés au label NF qui certifie que le bâtiment répond aux normes de sécurité et de qualité françaises, européennes, voire internationales. Seuls des organismes agréés peuvent les délivrer :

  • CEQUAMI pour les maisons individuelles ; 
  • QUALITEL CERQUAL pour les habitats collectifs ou groupés (NF Habitat HQE) ;
  • CERTIVEA pour les bâtiments tertiaires.

 

Les grandes dates du label HQE

 

  • 1996 : création de l’association HQE par l’État et des partenaires privés ;
  • 1998 : premières constructions se référant à la norme HQE ;
  • 2002 : établissement de la démarche HQE avec ses 14 cibles et dépôt de la marque HQE™ ;
  • 2004 : l’association HQE est reconnue d’utilité publique ;
  • la même année, elle crée, avec l’organisme AFNOR, la certification “NF HQE™” ;
  • 2005 : instauration de la certification “NF HQE Bâtiments tertiaires” ;
  • 2006 : lancement des certifications “NF HQE Maison Individuelle” et “NF HQE Logement” ;
  • 2008 : instauration de la certification “NF HQE Maison rénovée” ;
  • 2015 : mise en place d’un nouveau cadre de référence plus lisible en 4 engagements.

 

Les 14 cibles de la démarche HQE initiale

 

En 2002, la démarche HQE repose fondamentalement sur 14 points plus ou moins performants. Pour qu’un bâtiment soit une construction HQE conforme, il doit en obtenir au minimum :

  • 7 de base ;
  • 4 performants ;
  • 3 très performants.

 

Les éléments pris en compte sont les suivants :

  • Environnement extérieur :
    • Éco-construction :
  1. Relation harmonieuse avec le milieu (aménagement, ambiance et voisinage) ;
  2. Produits, systèmes et procédés de construction écologiques ;
  3. Faible nuisance du chantier (déchets, bruit, pollution).
  • Éco-gestion :
  1. Gestion de l’énergie ;
  2. Gestion de l’eau ;
  3. Gestion des déchets d’activité ;
  4. Gestion de l’entretien (maintenance du chauffage, de la ventilation, de l’éclairage, des systèmes de gestion de l’eau, etc.).
  • Environnement intérieur :
    • Confort :
  1. Confort hygrothermique (considération des caractéristiques du site) ;
  2. Confort acoustique (absence de nuisance sonore) ;
  3. Confort visuel (éclairage satisfaisant) ;
  4. Confort olfactif (pas d’odeur désagréable et ventilation suffisante).
  • Santé :
  1. Qualité sanitaire des espaces (bonne hygiène) ;
  2. Qualité de l’air (ventilation et réduction de la pollution) ;
  3. Qualité de l’eau (matériaux, réseau et traitements conformes, maîtrise de la température).

 

Les 4 engagements transversaux depuis 2015

 

Depuis 2015, l’organisation est modifiée et le référentiel s’axe autour de quatre engagements déclinés en objectifs, eux-mêmes divisés en thèmes et sous-thèmes.

 

  • Qualité de vie :
    • Sécurité et santé (qualité de l’air et de l’eau, ondes électromagnétiques) ;
    • Bien-être, confort et commodité (accessibilité, adaptabilité, confort hygrothermique, acoustique et visuel) ;
    • Bien vivre ensemble.
  • Performance économique :
    • Augmentation de la valeur du bâtiment ;
    • Contribution au dynamisme du territoire ;
    • Optimisation des coûts et des charges.
  • Respect de l’environnement :
    • Utilisation raisonnée des ressources ;
    • Limitation des pollutions ;
    • Lutte contre le réchauffement climatique ;
    • Prise en compte de la biodiversité.
  • Management responsable (SMR) :
    • Organisation adaptée aux objectifs de qualité, de performance et de dialogue ;
    • Pilotage pour un projet maîtrisé ;
    • Évaluation pour une amélioration continue.

 

Le label NF HQE Bâtiments Tertiaires Rénovation

 

Notre entreprise tous corps d’état Les Compagnons des Investisseurs vous accompagne plus particulièrement dans votre projet de rénovation et donc dans l’obtention de la certification NF HQE ™ Bâtiments Tertiaires Rénovation.

 

Cette sous-catégorie du label HQE s’inscrit dans le mouvement de la transition écologique initié par l’État. L’amélioration de la performance énergétique des édifices existants est ainsi une priorité étant donné la part que représente l’énergie consommée en France par le secteur du Bâtiment, qui est de 44%.

 

Ce label s’adresse aux maîtres d’ouvrage de bâtiments non résidentiels, publics ou privés. Elle contient les cibles que nous avons listées précédemment, mais les adapte plus particulièrement aux bâtiments tertiaires. Par exemple, le référentiel prend davantage en compte l’amélioration de la performance énergétique par rapport à l’état initial du bâtiment et exige d’atteindre le niveau “très performant” en la matière. De même, l’aspect “Chantier” est important puisqu’il faut notamment prêter une attention particulière au traitement des déchets et au recyclage des matériaux. 

 

Certivéa propose également la certification HQE Bâtiment durable pour les bâtiments non résidentiels. Contrairement au label NF HQE Bâtiments Tertiaires Rénovation qui présente trois référentiels en fonction du neuf, de la rénovation et de l’exploitation, celui-ci n’en expose qu’un. De même, la notation apparaît selon une seule échelle au lieu de trois. Il s’agit d’un label lancé en 2016 et qui se fonde ainsi sur les textes réglementaires les plus récents. Nous vous conseillons de comparer les deux approches et d’étudier ce qui correspond le plus à votre initiative.

 

Comment obtenir la certification HQE pour votre rénovation de bâtiment tertiaire ?

 

Pour obtenir la certification NF HQE Bâtiments Tertiaires Rénovation, vous devez vous tourner vers l’organisme Certivéa. L’acquisition se déroule en quatre étapes qui se répètent pour chaque phase du projet, de la conception à la réalisation : 

  1. Signature du contrat suite à l’envoi et à l’acceptation du dossier de demande ;
  2. Audit mené par un expert indépendant ;
  3. Envoi de la certification officielle ;
  4. Communication et valorisation, notamment sur le net et les réseaux sociaux. 

 

Le label est payant et se base sur un barème qui dépend du bâtiment et de l’ampleur du projet.

 

Les avantages de l’obtention du label HQE  

 

Se lancer dans l’acquisition du label HQE c’est tout d’abord s’offrir des outils et une méthode claire et éprouvée pour s’organiser.

 

Une fois le chantier terminé, le label met en avant les efforts réalisés pour aboutir à la construction ou à la rénovation d’un bâtiment écologique. Cela le différencie ainsi des autres et augmente sa valeur. Quant à vous, vous bénéficiez d’une plus grande notoriété et vous avez davantage de chances de vous voir accorder de nouveaux projets.

 

Enfin, le label HQE vous permet de réduire le coût d’attribution de la certification HPE et il vous sera plus facile de recevoir des aides publiques.

 

Pour vous guider dans ce processus d’obtention, l’équipe des Compagnons des Investisseurs fait une analyse de votre projet, établit avec vous une stratégie de mise en œuvre et se joint par la suite à la réalisation. Contactez-nous et planifions notre rencontre !

Partagez ce conseil
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Autres conseils en rénovations

En quoi consiste le label bâtiment biosourcé ?
L’extraction, la transformation, l’utilisation et la fin de vie des matériaux de construction ont un impact important sur l’environnement. Il faut ainsi changer les habitudes afin de répondre aux enjeux écologiques de notre siècle. C’est dans cette optique que le label Bâtiment biosourcé.
En quoi consiste la certification Qualibat ?
Le label Qualibat est très courant et visible au quotidien. Il est fréquemment apposé sur la devanture des établissements, les plaquettes d’informations ou bien encore les véhicules des plus de 70 000 artisans et sociétés du secteur du bâtiment qui l’ont obtenu.

Nos rénovations

PROJET SARAH
Modernisation d’un T3 dans une copropriété de charme
PROJET WILLIAM
Rénovation complète d’un pavillon